Formateurs : non, l’intelligence artificielle et la digitalisation ne vont pas vous remplacer !

Nul ne peut contester que les multiples innovations de l’enseignement numérique impactent d’ores et déjà fortement le métier du formateur/animateur dans le domaine de la formation professionnelle. A terme, ce dernier sera de moins en moins un apporteur de savoir mais de plus en plus un accompagnant – tuteur – coach facilitant l’intégration efficace par… Lire la suite Formateurs : non, l’intelligence artificielle et la digitalisation ne vont pas vous remplacer !

Publicités

Et si vous faisiez le pari du mix-learning ?

Comme beaucoup de secteurs, la formation professionnelle est aujourd’hui fortement impactée par les avancées du numérique. Quelques organismes de formation ont déjà pris le virage, greffant au mieux une plateforme numérique à leur organisation sans véritablement la repenser, d’autres, sans doute trop imprégnés d’une vision qui a fait leur succès par le passé, tardent à le faire. Enfin de nouveaux acteurs voient le jour, profitant des opportunités offertes par les technologies digitales, sans pour autant être prisonniers des schémas anciens.

Formateurs, savez-vous « datadocker » ?

Un acteur non spécialiste de la formation professionnelle qui observerait ce secteur serait certainement surpris, peut-être même inquiet. Il serait surpris par les caractéristiques de ce « monde » très particulier : des centaines de milliers de formateurs, une grande diversité d’acteurs liée notamment à la coexistence d’organismes de formation établis et reconnus leaders du marché (CEGOS, DEMOS…) et de formateurs indépendants, la présence d’organismes financeurs (les OPCA) qui, et c’est bien normal, ne financent qu’à certaines conditions, des obligations légales parfois difficiles à décrypter…